La marche au bout de la terre

Les baleines trop loin pour mon appareil photo pas cher mais léger…img0545.jpgimg0546.jpgimg0548.jpgimg0549.jpg

Au retour faunique,

img0550.jpgimg0552.jpgimg0555.jpg

nous avons aussi rencontré quelques français, qui ma foi ont du geler quand la grêle vint; nous nous étions revenus.

img0556.jpgimg0557.jpg



Rose dodo

img0543.jpg



On a pas çà chez nous

La borne sans-fil propulse à une vitesse surprenante; moi qui est habitué au rythme lent du modem à la maison ou au mieux à la moyenne de Cobeco.

Par contre les proprios ont gardé la vielle sono dehors.

img0534.jpg

Avec ses contrôles sophistiqués,

img0532.jpg

Et quelques travaux à faire à la console

img0533.jpg

Pour le reste, toujours aussi beau dedans et dehors. Dodo

img0536.jpg



Voile de mariée, pq

Pas de photos des sommets tout blancs derrière, juste ce qui en sort.img0530.jpgimg0529.jpg



Motel Matane

Le repas au-delà de nos espérances digérant, nous allâmes dormir dans le meilleur motel qui eusse bien accepter notre môlosse. Ce ne fût point le travail de la locomotive préparant les wagons pour la traversée, ni les sirènes des navires ou le va-et-viens des travailleurs de l’usine de crevettes qui nous empêchâmes de nous entendre ronfler. Les murs laissait entendre toute l’activité du motel et de sa plomberie! Même pas capable d’entendre le souffle du front froid. Bof.



Statues de bois

Pause-midi.

img0523.jpgimg0524.jpgimg0525.jpg



De retour devant derrière

Le soleil s’est levé avant 4h30, les homardiers faisaient poutpout.

L’Île Bonaventure baignée de roses n’avait point bouger.

Les Fous surgissaient du bord de la falaise et s’enfilaient devant la fenêtre

à un rythme étourdissant.

Alors, quand du portable le haut Canada de la radio d’état se fit entendre,

j’eusse presque le goût de chantonner avec! C’est pour dire…

Trêve de sentimentalité et retour hier.



Mouches noires

Avec les très grands froids; ce qui est le plus dangereux dans les bois.

L’intervention humaine, certes, mais gare aux noires mouches!

Des centaines de petits Windigo qui vous bouffent vivant.

Un moyen de défense, si on veut profiter des espaces,

Tu descends en Gaspésie, avant la ruée de l’été.

Oui, c’est plus froid qu’à l’automne,

Mais, tout ce qui vole

Flye à cette date

Alors, moé si

Stie!



Aller à la proue du Québec…

Comme si on pouvait y voir venir les choses!

La rencontre de la terre et de la mer en vigie!

Au moment où des dizaines de milliers d’oiseaux,

se rencontrent pour assurer la vie!

9 dodos et ce sera notre migration pour les retrouver.



Fait en dinde…

Pas peureux ce dindon aperçu 2 fois au même endroit!

img0512.jpgimg0519.jpgimg0520.jpg

Douze dodos et nous irons voir la mer!



12345...30

voyage à québec |
Une Delho chez les kangouro... |
Chris 974 Voyages |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hey mon ami ! T'aimes ça ma...
| La Tchichoune en vadrouille...
| Loic et Julie