Forêts tranquilles (2)

Il est vrai que tous ces gros prédateurs s’étaient régalés les dernières années. Alors pour survivre, beaucoup mangent du plus petit. Ceux qui survivent font de la concentration s’accaparant plus grand de ressources à leur profit. Il est vrai qu’à des échelles inférieures, cela provoquera une augmentation par manque de prédation, un étrange malaise d’espèce…



Forêts tranquilles

Les chevreuils qui ont survécu à l’hiver dernier sont concentrés dans les plus vieux ravages. Celui derrière la maison est presque vide. Ils collent les maisons, car talonnés par les coyotes et les loups, plus craintifs de l’homme. Pas de banquet comme l’an passé pour eux; rongent leurs pattes à défaut de pâté. En dehors de ces coins de vallées, pas de pistes. Le peu qu’il y a est effacé par des jours de faible neige et la poudrerie. À part des vestiges du passage d’un orignal ou d’un mâle canidé hors-meute, rien. Même les petits animaux restent terrés; crise oblige? Difficile de faire croire aux touristes que tout cela est plein de vie qui attend, d’ailleurs ils sont eux mêmes plus rares et plus chiches de pistes dans mes goussets. Forêts tranquilles en apparence.



Les petits voyages

Planifier le prochain voyage, regarder l’hiver s’adoucir, frémir au premier cri d’une meute de coyotes tout près, examiner des chevreuils qui s’en sortent mieux cette année, ne pouvoir identifier un oiseau furtif de bonne taille, voir les premiers collemboles des neiges , profiter des changements de lumière et d’odeur,… Des petits voyages quotidiens, non dénués de plaisirs en attendant la mer… Les projets comme les bourgeons se gonflent!



Les fondations et la crise

Les conditions précaires dans plusieurs régions du monde se détériorent. Ce qui risque de ne pas aider est le financement des ONG. Les porte-feuilles des fondations caritatives n’échappent pas aux chutes de rendement; alors elles coupent leurs dons. Cette économie parallèle qui suppléaient aux besoins croissants partout ou presque tant bien que mal en souffre. Pas bien pour la stabilité tout cela, car à la misère La Faucheuse pourrait bien augmenter son bilan plus sanglant!



Tannés de l’hiver?

Pas les moyens d’aller au sud? Vous appréhender la bonne tempête qui s’annonce pour lundi ou mardi? Couper des pommes de terre en gardant au moins un «oeuil» par quartier et planter dans un grand contenant de terreau sablonneux, l’oeuil par le haut. En renchaussant au fur et à mesure de la croissance au soleil et au frais. Avec un peu de chance vous mangerez des patates nouvelles en avril. À moins que vous ayez la visite des avocats de Dupont et Dupont pour utilisation sans redevances de semences comme ces fermiers du Lac! Vous surveillez votre régime? Optez pour les topinambours; cela prendra le double du temps et d’espace, mais vous aurez de grandes fleurs jaunes. Votre garde-manger est plein et votre coeur se vide trop vite? Sortez vous chercher des branches de feuillus; Pommiers, Cerisiers, Érables,… Traiter les comme des fleurs coupées avec un mélange de votre crû ou commercial, bio de préférence! Dans deux ou trois semaines, elles fleuriront! Je me sens en feu! Non! Ce sont mes frites au four qui…



La pub suit le vent

Dans une pub de banque, l’on voyait deux mecs souriants dans un ascenseur sensé chinois. La voix off disait qu’ils avaient dégoté un contrat de 100 000$ et le plus vieux des deux de corriger 1M. Big deal en Chine; toute une banque! Mais voilà, je viens de voir le plus jeune des comédiens dans une annonce de la Société des marchés financiers, fuyant une trombe pour se réfugier à l’intérieur de leurs bureaux. La voix parlait de sécurité et pas l’ombre de chinois. Appeller Bob Morane, l’Ombre Jaune, il connaît…



Les avantages de vieillir

On peut atteindre le 3000 visites sur son blogue! Plus sérieusement, il y en a mais surtout d’ordre intellectuel, quoique même là les choses peuvent se détériorer… Un copain a souvent comme réponse: «Nous on est certain de se rendre à cet âge…». Mon ex voisin disait plus stoïquement, dans son vieil anglais qu’il vivait du temps emprunté. Et pour cause, il est décédé à 93 ans. Dans la quatre-vingtaine, il m’avait enseigné à labourer les champs avec le vieux Massey-Harris et une charrue sans pouvoir hydraulique. Je n’avais pas trente ans et il m’en avait fais baver. Je n’ai pas appris son truc encore!



Chronique à vendre

Nouveau! Sans ce que vous ne voulez pas. Vous avez lu, quelque part que ce n’est pas bon pour vous; tout cela en est 100% exempt! Les meilleurs nouveaux composants y sont ajoutés! Le prix? Disons que c’est mon cadeau et que cela m’enréchit!



Niveaux nouveaux

Sur Terre, aériens ou abstraits? Des réservoirs, des vrombissements ou des concepts émergents? Des océans qui montent, des modèles météo mutants ou du comment aborder une révolution humaine en panne de référents. Peut-être que les bandes dessinées des Jetson’s de mon enfance ne sont plus à jour. Même le Monsieur à Davos dit tout est à revoir!



L’éolien au Québec

Je dois partager une question de profane avec vous. Depuis un bout de temps, j’entends et je lis des prises de position concernant le développement d’un parc éolien dans la région des grands réservoirs nordiques d’Hydro-Québec où le potentiel des vents est des plus favorables. Les lignes existent. En gros; quand il vente, on ferme les vannes et les réservoirs emmagasinent. Tout cela me semble si simple et avantageux. Quelqu’un sait pourquoi, on n’attend encore? Pourquoi le dossier des Cree n’avance pas plus vite? N’allez pas me dire que c’est trop simple ou Cree!



1...34567...30

voyage à québec |
Une Delho chez les kangouro... |
Chris 974 Voyages |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hey mon ami ! T'aimes ça ma...
| La Tchichoune en vadrouille...
| Loic et Julie