Pas juste

img0221.jpgimg0222.jpgimg0223.jpgimg0224.jpg



Rimouskijazz

Nous sommes partis un peu en avance, trépignations…

Atterris au Motel-chaine de boulevard banlieue où une partie des partys logent.

Rimouski, comme d’autres électrons plus ou moins libres mets les bouchées.

À Montréal, on rapporte plus avec moins, du moins je crois,

Ici, on pense et jongle même des détails; quitte à sacrifier la gratuité de la mayo maison avec le mignon…

Cléricale, mortiers et toges de l’est, pôle d’un beau coin…

Rapidement, je me suis rappelé de la grande ambivalence architecturale typique de la babine inférieure du fleuve.

La modernité est de façon générale horreur.

Peut-être que les lieux et le vieux bâti est tellement de qualité que le reste, mode canadiennetyeur fausse plus qu’ailleurs…

Au risque de me faire gaurocher des roches; l’esthétisme prend le bord et en dedans des maisons à vendre…

Ne connaissant pas la trame historique de l’urbanisation de Rimouski, je vous passe de commentaires. L’ignorance positive et naîve attire les pointes les plus poîsonneuses.

Voyons Matane, 35 ans plus tard!

Le jour gris est levant et même du Inn, Rimouski découvre sa jambe au Fleuve.



Phases

Les chevreux se promènent dans des mers de jaunes verges.

Les têtes des trois chênes ont pris les couleurs des montagnes précoces.

L’arc est sortie, mais n’a pas été tendue, les flèches carquois.

Je me l’anse, malgré les boules de laisser cette lumière de l’or or,

Nous seront tous d’eux plus riches au retour!

Demain, à cette heure, le fleuve aura déjà pris ses grands airs!

Et puisque je devrai squatter des connexions, je serai plus avare de mots, sélectionnant les images de ce grand petit bout du monde,

Aller à la pointe, à la proue, voir les vagues venir

Sans vigie, les commandes sont aveugles

Aller à la pointe, voir les jours poindrent.

 



Chicane de valises

J’ai installé une chicane pour les valises. Elles se ruent vers la porte alors que la monture n’est pas prête. Emportées par leurs débordements, elles laissent entrevoir leurs dessous. La chicane les obligent à faire la queue au pied de grue; cela évite l’histériose!



Les pétards d’Obama

Mieux que Mcain, pas dur! Premier prèz de couleur, oui! Mais après, un grand virage? Peut-être Biden ou Michèle?



Bonjour Monsieur Vastel

Pas toujours en accord avec vous, mais vos recherches vous avait certes fournit des informations… Fini vos lancées radio chez LeBigot du samedi… Un heureux mélange de flegme et de baveux qui nous quitte!



Rosie a accès…

Après mon message, elle se présente à la porte, accepte quelques câlins et sans manger elle est montée se cacher en haut. Cette nuit dehors!



Rosie Suit mon bl!

Elle est cachée en haut!



Quelqu’un a vu Rosie?

Pour les habitués, elle a ici quelques (?) duos avec Lola. Deux jours sans quitter le pied-de-lit de sa maîtresse, puis elle fut déposée au pied de la porte, après quelques maigres liches de bouffe… trois jours… savait-elle que la gaspésie, pour elle, serait impossible? Dites-lui qu’on lui a laissé de quoi à l’endroit convenu… À tout hasard; elle est affectueuse, malgré ses airs.

Partir et quitter



Première étape.

Pour les trois premiers jours, cette maison.

165champ35menardweb.jpg



12

voyage à québec |
Une Delho chez les kangouro... |
Chris 974 Voyages |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hey mon ami ! T'aimes ça ma...
| La Tchichoune en vadrouille...
| Loic et Julie