Retour deux,

PatienceBon, vous peux-être devrer la valider autrement!

Et courir comme elle,



Levés, couchés,…

Eh oui, depuis l’avènement du numérique, on les envoie à profusion; sont-ils moins beaux pour autant? Moi, c’est les levés, de la mi-img0054.jpg

temps de l’hiver au solstice de juin; voir au début de ce blogue.

Double promesse; img0052.jpg

un nouveau temps de lumière plus long que le précédent. img0053.jpg

Bien sûr, avec les minutes, les teintes deviennent plus subtiles,

img0055.jpgMoins flamboyantes,

le temps passant usant notre disponibilité à s’éblouir,

img0058.jpg

alors que le temps usé n’en laisse que du précieux à user.

 



Le train 12

(…suite)

Lorsque les huit bouteilles du premier distillat se retrouvèrent alignées au comptoir de son officine, Franck consulta la vieille patate retirée de sa poche. Les deux heures passées de dix confirmaient son travail assidu. Il échantillonna encore une fois le produit brut, s’éclaircit la gorge brûlante d’un racle.

En haut, la taverne s’animait sous l’influence du mauvais temps qui s’annonçait, pour certains c’était jour de paye, la chasse au chevreuil n’était pas fermée, bref tout pour emplir la caisse de Méo, alias Pierre. Bientôt, Margot demanderait de l’aide à la cuisine, même avec Cécile elles seraient dans le jus. Paul délaisserait le garage pour aller faire une toilette et s’occuperait du trop-plein de clients qui envahiraient le grill adjacent. La grande salle dans laquelle le bar de la taverne se prolongeait après quelques marches trompeuses, gardait l’unique piste de danse supportée par des rangées de gros ressorts dissimulées par une jupe de merisier déroulé teint foncé. Les chevaux du premier proprio n’étant pas venus à bout de l’estrade, elle constituait une valeur sûre en ces temps de bougalous. Le camion de la Dow quitterait la cour bientôt, les livreurs ayant presque terminé de glisser les caisses de bière sur le tapis à rouleaux portatif qui pour joindre la chambre froide passait par deux carreaux à portillons au centre de l’unique toilette de la taverne juste au-dessus de la bol. Tous devaient alors utiliser les grandes toilettes d’en haut en contournant la piste, quoique certains tentaient d’hasardeuses acrobaties que les livreurs, peu enthousiastes à manipuler les rouleaux souillés tentaient de décourager. Ils modifiaient la cadence de lancer des caisses pour que le manneken-pis s’éclabousse ce qui mettait fin à son jeu. À l’autre bout, la porte vitrée s’ouvrit sous la poussée de la main noueuse laissant pénétrer un peu de l’humide novembre. Quelques salutations accueillerent Franck, puis Paul qui profitait de la porte entre ouverte pour se glisser également. Ce dernier établit la communication avec Pierre au premier regard, bien qu’étant demeurés silencieux à ce sujet, l’information était claire et concise; le locataire d’en bas bouillait depuis tôt et semblait avoir veillé à la qualité de son produit scrupuleusement; un cracheur de feu en puissance…
(à suivre…)



Pas lent.

Du moins pas tout à fait. Lorsque je reprend le manuscrit d’il y a une dizaine d’années maintes fois corrigé depuis, je ne peux m’empêcher d’y apporter des modifications souvent importantes. Cela ralentit…



Le spoil gâté est kasi rpré!

Dans une centenaîre blûétiaire nez des orteils!

img0036.jpgS’offusquences desd vagues trompétiaires àsuaitimg0039.jpg

img0037.jpgimg0038.jpgimg0038.jpgTom Tom Comme dans le train

img0033.jpg

P.S.: Amusant? Pour moi, ce le fut!



Dur Hiver

L’hiver a beau être dur en Gaspésie, j’ose concurrencer, malgré… img0024.jpg

J’ignorais, img0025.jpg

Pôvre de moi, img0026.jpg

Que les fenêtres img0022.jpg

Autour étaient aussi img0028.jpg

Ouvertes sur un hiver img0029.jpg

Aussi dur, dur, dur,… img0030.jpg



Au Merisier

img0019.jpgHier matin,

img0021.jpgsur le sentier qui borde une giboyeuse réserve écologique

img0020.jpgje vous ai rapporté cet apperçu.

Le court trajet de deux heures, où je guide des clients était tapissé de pistes de coyotes, chevreuils, loups, orignaux,… Bref, la nuit avait été très active, mais,sauf quelques pêcheurs sur un lac, le calme total.



Guide

De 2 heures à la limite de vos moyens, en association avec un des pionniers de l’industrie! Pas de folles promesses de kilométrage, ajustement à vos capacités et besoins. Le centre et l’ouest du Québec avec un choix d’hébergement et d’activités personnalisé, et plus… C’est mon travail hiver; n’hésitez pas! Notes inédites du Train crie gare en prime…



Voyage en motoneige

Mon hébergement avait une pub d’un concurrent sous un de mes articles. Alors, pour respecter les clauses; je ne peux que vous conseiller que de m’écrire…



Trois wagons à défaut des Percéïdes.

J’aurais bien aimé y être, à défaut j’ai transcrit ces 3 wagons.

Peut-être l’an prochain, en attendant belle nuit et bravo aux gens qui font. Percéïdes



12

voyage à québec |
Une Delho chez les kangouro... |
Chris 974 Voyages |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hey mon ami ! T'aimes ça ma...
| La Tchichoune en vadrouille...
| Loic et Julie