La poste au mois d’aout 2

Les derniers mots d’hier n’étaient pas vains. J’aurais pu reformuler ainsi; le tour du mille… Humble hommage à Félix que je m’étais promis lors de l’anniversaire du 8 du 8… En regardant les papillons agonisants d’une autre chroniquelle. Assez drôle la chronique de Lagacé dans la Presse d’aujourd’hui; un scalp fondateur de la blogosphère québécoise, j’aime bien. Si tout cela, ne vous dit rien, j’omets pour bien des raisons le lien à Youtombe; demeure tordant l’expert policier en entrevue à air DI de tantôt! Oui, il avait une roche en main l’infiltrateur, mais le masqué ne l’a pas lancée! Leurs déguisements tellement subtils, ils auraient oublié de ne pas y épingler leur badge et je ne serais pas… Outré, je le serais plus jeune et naïf. Dénoncer; un devoir si l’on ne veut pas tomber dans le cynique!

Ferland à la 1ière chaine a été délirant tout l’été. Je vous avais promis un feuilleton; j’hésite encore. Je serai hors connexion au chalets quelques jours; voir comment les batteries reprennent charge. Le processus, à la fin, demande plus d’énergie car à décharge profonde, le retour au max exigeant. Tantôt! scv121.jpg



La poste au mois d’aout

En attendant que se règle une problématique avec mon gagne-pain, je renoue avec une routine que j’avais oubliée. De celle-ci, il y a la marche à la poste avec le chien. Aujourd’hui, je l’ai faite en touriste. Je réalise que je vis une frugale félicitée.scv118.jpgscv109.jpgscv113.jpgscv116.jpgscv123.jpgscv117.jpgscv119.jpgscv120.jpgscv122.jpgscv124.jpg444.jpg439.jpg

435.jpg431.jpg430.jpg429.jpg

426.jpg423.jpg440.jpgLe tour du carré, un mille



Maison

Je vous ai déjà parlé de la rentrée, difficile retour… Des vues.scv99.jpgscv103.jpgscv98.jpgscv100.jpgscv101.jpgscv102.jpgscv104.jpgscv105.jpgscv106.jpg

D’en dedans  et de dehors. Ce n’est pas les chalets, mais la vielle école fut bien située.



Et de Troie

Je passe encore beaucoup de temps en forêt. Les conséquences du moindre voyage sont imprévisibles, je me répète? Les certitudes sont insidueuses, elles nous campent dans nos ornières. Le voyage comporte des chevaux, qui a retardement nous réservent des surprises. Par une chaude fin de journée, une émergence de papillons, par centaines finissaient sur le lac; tels des bouts de mouchoirs…scv75.jpgscv74.jpgscv85.jpgscv86.jpgEt les huards par trois!

Le cocker avait trouvé la souris. scv88.jpgscv93.jpg



Retour deux

La lenteur fait doucement place à l’activité. Pour plusieurs, cette ancienne école dans son écrin bucolique, dépaysement vacancier; mais pour moi la rentrée. La tortue était peinte peinturée. Une ancienne pratique inconsciente; percer la carapace supérieure et inférieure pour les enchainer. Ainsi, l’on l’a peinturée. Pas vue depuis deux semaines. Des chevreuils, insectes colorés, des loutres,…

Lenteur. scv52.jpgscv57.jpgscv79.jpgscv70.jpg

Vous étiez prévenus, l’ébouriffage  et le redéploiement demande du temps!



Bientôt

Sorti quelques instants de la forêt, dans quelques jours je reviens avec mon baluchon plein!



voyage à québec |
Une Delho chez les kangouro... |
Chris 974 Voyages |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hey mon ami ! T'aimes ça ma...
| La Tchichoune en vadrouille...
| Loic et Julie