Comment

On a beau se le dire,

Se le faire rappeler fait souvent la différence.

En cette journée particulière pour moi,

Vous donnez le ton, merci ÎT!



Racines et mouvances

La côte s’éfrite, Elle retourne à lamerd

Le cimetière se sauve; les linceuls à l’amers

Quelques-enfants, passent, ramâssent,

Et rejettent, un tibia par ci,…

Silence (long et sérieux, à cet âge)

Ils reconstruisent, laissont leurs les décisions;

Nous avons les moyens.



Propos aux lecteurs

J’ai toujours 0 commentaires.

pas de sondage.

Nul?

Peut-être.

Utile; ?



Les agates de Ste-Agathe 2

J’en trouve maintenant ici, souvent, depuis notre retour.

Ma collection, de loin la plus importante de coquillages,

provient de derrière la maison; niveau max de la Mer de Champlain.

Lorsque,  j’expliquais ou plongeais les élèves dans le temps,

J’utilisais le paysage de l’époque.

Imaginez, un instant, les baleines, les phoques, et des gens vivant sur des rocs dénudés par les glaciers,…

Même les plus pockés voyageaient.

La résiliance,  ses facteurs, sa présence tout au long de la vie; sont sujets à développements essentiels.

Les neurosciences et la neuro-pédagogie explosent,

mais cet exponentielle , me ramène à un article précédant, artis et…



Incontournable 2

50 ans, le sommet, du moins l’ais-je entendu. La contorsion du derrière et du devant. Des monts et vallons, des caps et des côtes, dos au Barachois de la Malbaie, devant La Bonaventure, Le Rocher,… J’ai choisi une roche sèche, question de voir le monde à niveau, surtout qu’elle est marée basse; heureusement; je me fais un jardin de roches. Un enfant de quelques décennies plus jeunes se rapproche de son père et cela le fait passer plus loin de moi. Je suis triste à ce que cet enfant est peur, bon pour lui cela ne se fait pas à mon âge. Le père sympathise du regard, je dis qu’il a pensé que je devais-être riche ou gaspésien. Le fils passe au retour près; le père lui a peut-être parler de folie.

Le Rocher et mon sommet, mais certes le vôtre, vous qui me lisez; Prenez le temps de freinez ; les garnitures font l’objet d’un rappel….



Les agates de Ste-Agathe

Deux attraits incontournables de la pointe sont l’accueil et les agates.

En pleine saison, dans le centre de Percé, ils font de leur mieux,

Mais, tout en besognant, ils ne peuvent inviter tout ce monde à la maison!

Gâtés, nous avons été hors saison, mais rapporter cela chez nous demandait…

Les agates sont du même ordre, ou presque.

Le touriste pressé ramasse un peu, il veut tout faire et verra peu,

Ses trouvailles, se perdront revenu à la maison; même celles achetées en vrac à 2 pour 3 piastres.

Je ne dis pas qu’il n’y a pas de belles choses et les prix pour celles-là me semblent bien raisonnables; surtout pour ici dans les Laurentides…

Comme toute observation ou récolte de la nature, il faut prendre le temps.

Plus nous trouvions de belles pierres, plus nous en tirions plaisir et plus cela

suscitait chez nous des explications rocambolesques justifiants ces trésors.

Tous ces gens, si attentionnés poussaient leur accueil jusqu’à mettre ces pierres sur nos parcours de plus en plus méticuleux. Nous étions dans une Grande Séduction, mais nos trouvailles avaient plus de valeur que dans le film.

Sceptique? À la Vieille-Usine l’auto encerclée, et combien d’autres…

Récapitulons pour les agates; je ne croyais pas à des pouvoirs de pierres,

en quittant, à regret le coin avec maints arrêts, nous en trouvons plus que jamais.

Une, il y a quelques jours trouvaille, me semble ordinaire. Je la présente à mon épouse comme une trouvaille. Elle me dit: « Elle est tellement laide qu’elle me donne envie de vomir!» Rires! Nous avons toujours celle-ci et beaucoup d’autres. Attention, je ne crois pas au pouvoir des pierres, mais si quelqu’un me cherche, j’amène celle-là!

Des fois, je prends dans notre collection une beauté et place sur le chemin.

C’est ma manière de ramener ces deux attraits ici, en attendant notre retour.



Une chapelle sans paroisse.

sanstitre6.jpg

Bien que Véro et moi y occupions le parvis à cet instant,

Et bien qu’on y fasse encore service, j’ai un malaise,

Un de la vingtaine de bâtiments de la côte «sud» de Forillon.

Autour que de la forêt datant de ce dérangement moderne,

Pas de maisons.

Pour la commémoration, à la radio, une semaine avant; j’entendais un homme dire avec désespoir: «…Cé pas grand chose mais cé tout ce que j’ai…»

Pas mal humble, il était vivant dans un des plus grandioses pays du Québec!

 

sanstitre7.jpgSt-Peter de Petit Gaspé 1876

Côté cimetière, les tombes des premiers de Jersey et Guernesey, de leurs descendants,

Je les imagine regardant les alentours…



Photos mélangées

sanstitre11.jpgsanstitre2.jpgsanstitre3.jpgsanstitre5.jpgsanstitre8.jpg

Du Cap Bon-Ami et Des Rosiers

sanstitre9.jpgsanstitre111.jpgsanstitre12.jpgsanstitre10.jpg

Et de fous.



Repères, bouées et balises.

Depuis longtemps, nous savons que leur brassage déstabilise. Selon les besoins de chacun, il y a multe formules offertes. Du voyage de repos aux thérapies et quelques errances; ce n’est pas les choix qui manquent, sauf les sous qui peuvent , quand même constituer des ornières. Ajoutons des choix de vie. Les vendeurs d’expérience en font à différents niveaux, leur pain. Pour prendre contrôle de notre expérience, j’ose, humblement, des constats.

  • Prêt, pas prêt? Ou je remets toujours?
  • Dans la forme de carte conceptuelle (ou MindMap@); mes rêves, ma réalité, mes amertumes,…
  • Les gens qui me sont chers!
  • Cette première partie est réflexive; Veuillez la garder à jour!

Le nombre d’éléments et leur importance est déterminant; l’inscription d’une routine pour un an pourrait changer plus que le voyage le plus exotique; en boni, des économies. Sapé, vous dites-vous, pas l’inventeur du bouton à quatre-velcro? Non, mais, je désirais vous rappeler que plus les éléments que vous meterez en jeu seront nombreux et importants; plus il y aura interactions, synergie et déstabilisation. Une grosse décision qui aura des répercussions importantes et des choix quelques fois imprévisibles.

La gestion du changement, exige maintenant, des stratégies différentes, mettons plus globales. Étant passionné d’éducation, il me semble que certains jeunes ont intégré et d’autres demeurent prisonniers d’une discipline de consommateurs.

Quelques photos et errances à venir, puis une nouvelle en tranches, d’ il y a 10 ans.

0613071817.jpgP.S.: En prime, notre jeune cocker sous les chênes!



Post Percé

Nous sommes lents à reprendre nos sens. Bien sur, nos responsabilités nous ont happé à notre retour. La terre a continué de tourner, mais elle a laissé une trainée dans nos agendas à nettoyer. Un peu comme des citoyens de Second Life, nous vaquons dans un monde, tout en étant dans un autre. La mer prend nos rêves et les bols d’agates, nous y rappellent le jour. Signe d’un voyage réussi, nous demeurons en zone proximale, les questions non-résolues demeurent nombreuses.

La prochaine semaine sera besogneuse, puis ce sera Musiqu’enNous à St-André d’Avelin avec encore de la Relève, le Jazz à Montréal, puis le spectacle d’ouverture à Joliette et un OSM avec Nagano,… Je commence à numériser les péllicules qui arrivent, je partagerai certains clichés et les «flash» qu’ils suscitent…



123

voyage à québec |
Une Delho chez les kangouro... |
Chris 974 Voyages |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hey mon ami ! T'aimes ça ma...
| La Tchichoune en vadrouille...
| Loic et Julie