Ours et baleines

 

Nous avons vu, dès le matin à la maison et ensuite tellement de petits rorquals que nous nous en occupions peu au souper. Par contre les rorquals communs de Grandes Graves et le dernier coup de queue… Aussi cet ours, les petits pingouins, le festin et toutes sortes de… Aujourd’hui, au menu principal, l’Île Bonaventure, le lancement officiel de la programmation de la vielle usine (billets du proprio!) et souper au resto. Étrange, les maîtres des lieux ont quitté les laurentides en 94 et pour lui c’était un changement de carrière…

0530071256.jpg0530071255.jpg0530071254.jpg

J’ajoute le 5 juin, ce lien confirmant nos observations:

http://www.baleinesendirect.net/FSC.html?sct=1&pag=1



Hier autour de la maison

0529070714.jpg05290707141.jpg0529070718.jpg0529070715.jpg05290707181.jpg0529070721.jpg0529070728.jpg0529070733.jpg0529070735.jpg

Et le soleil s’est encore levé (4h21); il fait clair à 3h30 et le coucher à 20h10 fait que y a ti quequ’un qui fermerais les lumières, mais pas le phare; ben sûr.

Départ pour une visite plus approfondie de Forillon.



On se calme… un peu!

Étant aux abords d’un changement de fuseau, et plus au nord, les journées commencent tôt. À3h30, il fait jour et suis les lever de soleil sur l’île Bonaventure.

0529070453.jpg

Pendant une demi-heure, c’est… Et dire que chacun est unique. Les homardiers peuvent ainsi se classer selon leurs habitudes et un retard laisse place à conjectures. Aujourd’hui, fiston et blondinette arrivent; pour le moment, l’autobus est arrêtée à Rimouski. Ce matin, achats dans étals locaux. 



Des oiseaux!

Peu importe la fenêtre et l’heure, il y a toujours des oiseaux. La seconde place revient aux mouettes tridactyles qui nichent dans les falaises en dessous avec les maîtres des lieux; les Fous! Dans les moments forts c’est par dizaines qu’ils projettent l’eau en plongeant, pendant que des centaines volent ou flottent; bien sûr il ya un tas d’autres espèces au travers, mais eux, c’est du 24 heures!

0528071311.jpg



Ouf, enfin il pleut!

Pour nos amis qui se joignent, les articles précédents ont peu d’intérêt. Je me préparais, du ménage quoi!

Donc, le train avec ses wagons de première classe, de 77, lorsque j’étais allé à Vancouver; même les cendriers sont propres! Lorsque le train s’est séparé à Matapédia, les wagons neufs de l’Atlantique sont partis à droite et le Chaleur a avancé péniblement en rails instables. Le train s’immobilise ou chemine péniblement sur ponts jetées et falaises… Comme y disent une honte au pays de Bombardier… Arrivés fourbus, notre premier contact, le locateur d’autos, nous prend à la gare de Chandler pour nous conduire à son commerce; derrière la gare la Gaspésia, jamais démarrée… Le ton est donné; quel type de développement pour les régions. Nos journées ont été ponctuées d’échanges avec beaucoup de gens à ce sujet (On diabolise trop Tremblant là-dessus? No, on avertit des dangers, reste un peu de jalousie…). De la toyota manuelle, on repart avec le Siebring neuf avec le moteur compatible biocarburant élevé luxueux pour le même prix! Proprios émigrés des Laurentides, il y a 15 ans, soucieux de restaurer les lieux de façon authentique… Maison ornée de tableaux de John Wisemann!

wiseman – Recherche Google

Nous sommes pas prêts pour le repos! Des centaines d’oiseaux se promènent autour, à chaque fenêtre se renouvelle la lumière, les paysages; on sort et on entre; de vrais enfants! On repart un peu zombies.

On s’endort, lever du soleil de la cuisine, sur l’île Bonaventure. À 7 heures, nous roulons vers Forillon. Chaud au versant sud et côté nord ben,

0527071123.jpg

De Cap-des-Rosiers, on remonte vers Cap Bon-Ami; Chantal déclare site #1; encore une fois. Une mère et ses deux oursons au retour, encore des sites #1…

Je commence à bien reconnaître les centaines d’oiseaux qui passent jour et nuit autour de la maison et surveille les baleines.

Une bibliothèque de la Gaspésie incroyable dans un des superbes meubles…

Souper hier chez Biard tordant…

Regardé hier, l’épisode où Gunther Von Hagen dissecte le tube digestif…

Et ce matin, après le lever du soleil, en regardant les homardiers besogner, il pleut. Météoroligiquement parlant, devant la porte est la station EC.0528070644.jpg

 

 


 

Et dans la cuisine, celle de l’UQAR

0528070643.jpg

Et on repart…



Enfin branché

Mais la journée s’avère occupée, alors ce sera pour plus tard!



Artis Practis

Oeuf Poule,

 



Attente, patience

Et longueur de temps?

Devant un tel paysage à 30 C., la nature qui s’explose, je ne serais aise de me laisser envahir par la fébrilité des départs. La vie fête autour; je serais chiche du moment présent que de laisser passer ces instants pour d’autres futurs. Peut-être est-ce l’effet des années, mais je suis d’un calme nouveau et inconnu. Étrange sentiment groggy, analogue aux vides précédents les changements de temps.

Demain  



auprès

Remonter le temps, amarres traînant.

Juste prendre le temps devant soi,

Garder le cap, balises et l’allant.

Juste prendre son temps. 



Avant Percé

Ici du gel et des mouches noires à leurs premières émergences.

À Percé, il neige.

Pour le plancton phosphorescent; la pleine lune de la semaine prochaine,

est-ce trop tôt?

J’échange orignaux et chevreuils pour baleines et phoques,

Huards et grives pour fous et sternes

33 ans que je n’ai vu la mer!

Y aura-t-il des Hollandais volants?

La neige se change en pluie à Percé.

Ma valise à faim,

Elle crie sa hâte,

Patience

4 dodos. 



12

voyage à québec |
Une Delho chez les kangouro... |
Chris 974 Voyages |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Hey mon ami ! T'aimes ça ma...
| La Tchichoune en vadrouille...
| Loic et Julie